La quarantaine des blogueurs

Bonjour tout le monde!

Vous rappelez-vous le texte Le Noël des blogueurs que j’ai publié en décembre?

J’avais demandé à des blogueurs que j’aime suivre de me raconter leurs plans pour le temps des Fêtes.

Cette fois-ci, j’ai demandé au même groupe (et tout le monde a accepté), dans le cadre de l’isolement de la COVID-19, de me dire comment elles vont et comment la quarantaine affecte leur travail et leur blog/activités!

Voici leurs réponses!

Amélie Delobel

91811701_1488100988025190_4255432259479273472_oBonjour à vous chers lecteurs de La Rubrique de tout et de rien!

J’espère que vous allez tous bien malgré le confinement des dernières semaines. De mon côté, tout roule.

Je me considère chanceuse, car la situation actuelle n’a pas affecté mon travail (je suis pigiste dans le domaine des médias sociaux ainsi que de la rédaction Web).

Je continue également de publier une entrevue par semaine sur mon podcast Athlètes-Entrepreneurs. Au niveau de mon blogue, je rédigeais surtout sur mes équipes de hockey.

Bien évidemment, avec la fin des activités des différentes ligues, j’ai dû trouver d’autres sujets pour mon texte hebdomadaire.

J’écris donc depuis les dernières semaines sur mon expérience dans le domaine du podcasting ainsi que sur mes activités professionnelles.

Travaillant déjà de la maison, j’essaye de prendre l’air un peu chaque jour pour une marche ou un petit jogging.

Au plaisir de rediscuter avec vous et merci encore une fois à Mathieu pour cette opportunité. 🙂

Web | Facebook | Instagram

Isa Prof Etc

P’tite vie de prof en confinement

93853269_162144861752561_6488945021541154816_nComme presque tous les enseignants québécois, ma dernière journée de travail a été le 12 mars. Pour les autres, c’était le 13…

Les deux premières semaines, rien n’était clair sur ce que nous devions faire en tant qu’enseignants et c’était frustrant! J’ai contacté mes parents d’élèves et envoyé de petits travaux amusants. J’ai aussi préparé des activités et un horaire flexible pour ma fille de 10 ans à la maison. Pas question qu’elle se tape YouTube toute la journée pendant plusieurs semaines! 

J’ai aussi réalisé que plusieurs parents se sentaient un peu perdus face à tout ça. J’ai donc lancé le mouvement #onfaitquoi2020 ! À tous les jours, sur ma page Facebook, je publie une activité ludique et amusante à faire à la maison (pas obligé de remplir des tonnes de photocopies pour apprendre!). En plus d’avoir un énorme succès, ça m’aide moi. Bien oui! Ça me garde allumée en tant que prof puisque je dois trouver de nouvelles idées d’activités à tous les jours. 

Du côté de la vie familiale, j’aime bien le « slow living » que ça nous oblige à avoir. On ne stresse pas avec l’heure. On fait du coloriage, du bricolage, du pain. On prend de grandes marches et on joue aux jeux vidéo et aux jeux de société. On apprécie ces petits moments ensemble.

Mais… J’ai quand même souvent hâte de retourner enseigner!

Web | Facebook | Instagram

Miss Simplicité

Miss en confinement

93407227_212586220193540_6864347694609989632_nJe vis bien avec le confinement, ça ne me dérange pas d’être en quarantaine. Lorsque je sors pour faire des commissions, je ne me sens pas bien. Le stress des autres augmente mon anxiété. Alors, je reste à la maison, j’étudie, je cuisine, je passe du temps avec les enfants et j’écoute des séries.

De plus en plus, je libère doucement mon planning pour redonner sa place à Miss. Je l’ai négligée beaucoup, j’ai même pensé tirer ma révérence. J’ai décidé de ne pas courir après des collaborations payantes et de miser plutôt sur les interactions avec les gens.

Le confinement va apporter du changement. Miss a besoin d’être « repimpée » et de vibrer. Est-ce que je suis prête? J’ai le temps, maintenant!

Par Caroline Tremblay (La Miss)

Web | Facebook | Instagram

Ariane Lessard

IMG_20200116_201955_453Pour être honnête, la situation extraordinaire ne change pas grand-chose pour moi. Je suis toujours aussi occupée.

Pour commencer, j’ai encore mon travail et je peux travailler à distance de chez moi. En plus d’être auteure, je suis chargée aux communications pour une entreprise qui est surtout dans le Web. Nous continuons de fonctionner à pleins régimes.

Je continue aussi à donner des cours d’anglais à des adolescents et à faire un peu de traduction ici et là.

Sinon, je suis en train de réviser le tome 1 de mon nouveau projet : Le bouclier et l’olivier. Je devrais être en mesure de l’envoyer à mes bêta-lecteurs pour avoir leurs commentaires. Je dois avouer que je suis inquiète un peu, car c’est de me relancer dans l’inconnu. J’étais habituée de travailler sur Les Héritiers du Briacan, mais maintenant je commence à 0. J’espère pouvoir publier ce livre, car rien n’est certain.

Pour fêter la fin de la phase d’écriture toutefois, j’ai décidé de refaire une partie de Skyrim. Cela devait bien faire 5 ans que je voulais y rejouer!

Web | Facebook | Instagram

La Plume d’Isandre

93614386_2576900849225413_7495992329921101824_nJe suis en Suisse, mais mon mari et mes enfants sont en France juste de l’autre côté de la frontière (à 20 minutes) de là.

Au début, comme je prends un traitement immunodépresseur, nous avons décidé que je resterais en isolement pendant quelque temps avant de les rejoindre, mais depuis, la frontière s’est fermée et la situation s’est compliquée pour nous.

Pour mon blog, au début, cela a été mouvementé. Il a fallu s’adapter : j’ai dû reporter des articles qui ne correspondaient plus du tout à la période (notamment ceux de ma partie voyage), en annuler d’autres, faire des mises à jour, naviguer à vue. Mais, j’ai jusqu’ici réussi à maintenir ma moyenne habituelle (2 publications par semaine).

J’écris parfois des articles qui parlent de confinement, mais j’essaye d’équilibrer. On le subit déjà beaucoup et j’ai plus envie d’aider les lecteurs de mon blog à se changer les idées. Je ne veux pas faire non plus comme si cela n’existait pas…

Un aspect positif du confinement côté blogging, c’est qu’il y a un pic de visiteurs sur la Plume d’Isandre. J’espère que cela leur permet de découvrir le blog et qu’ils y trouvent de quoi les aider ou les distraire.

Web | Facebook | Instagram

Et vous, comment se passe votre quarantaine?

MT

3 réflexions sur “La quarantaine des blogueurs

  1. A reblogué ceci sur La plume d'Isandreet a ajouté:
    Mi avril, la Rubrique de Tout et de Rien a voulu savoir comment les blogueurs qu’elle avait déjà interrogés pour Noël passaient le confinement. J’ai donc apporté mon témoignage sur cette période bien différente des fêtes de fin d’année et l’effet qu’elle a eue sur le blog la Plume d’Isandre. Merci à Mathieu de m’avoir invitée pour ce nouvel article collaboratif, vous pouvez le lire en entier ci-dessous.

    Aimé par 1 personne

Répondre à Isandre Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s