5 choses que je fais pour vaincre le syndrome de la page blanche

Bonjour tout le monde!

Ça vous est déjà arrivé d’avoir le syndrome de la page blanche? Oui? Moi aussi!

Une composition de français, une partie d’un travail d’équipe, une Xe tentative d’écrire un roman ou un article de blog? Selon la personne, tout peut y passer!

Récemment, je n’ai pas toujours trouvé facile de trouver des bons sujets pour La Rubrique…

Disons que j’étais pris dans un cercle vicieux. Comme je ne travaillais pas, j’avais plus de temps pour bloguer, mais moins d’idée (comme je sortais moins et tout…).

Et là, comme j’ai recommencé à travailler le 17 septembre, j’ai un peu plus d’idée… mais moins de temps pour les réaliser! Ironique non?

Je ne dis pas que j’ai toujours des idées de génie quand je travaille, mais on dirait au moins que ça motive… ma motivation (oui oui!).

Reste que ça arrive que je n’aie pas toujours des idées (prévues à l’avance parce que souvent je trouve à la dernière minute) pour faire mes deux textes par semaine…

Voici 5 choses que je fais pour me débarrasser de ce gros problème!

1. Parcourir les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux peuvent être une mine d’or pour s’inspirer! Facebook, Instagram et Pinterest peuvent être des endroits qui feront allumer la petite lumière dans votre tête!

L’actualité, les pages de trucs que vous aimez, les belles pensées et même les trucs humoristiques peuvent donner des sujets!

Social-networks_a

2. Lire d’autres blogs

Ou suivre des YouTubeurs! C’est d’ailleurs de là que sont venus plusieurs textes comme « Mes opinions impopulaires » et « France vs Québec: est-ce que les cousins se connaissent?« !

En suivant des blogs, on fait aussi plein de belles rencontres (virtuelles, mais quand même) et on se fait des ami(e)s, ce qui peut mener à des articles invités comme Un premier article invité pour La Rubrique de tout et de rien! (Mon Québec littéraire, publié sur La Plume d’Isandre) ou La Rubrique invitée sur le blog Bien différent: la maison aux rôles inversés!

Ça peut même mener à des partenariats, comme mon duo Un gars, une fille avec Isa Belle Etc.!

À relire: Un gars, une fille te parlent… Du concept!

À relire: Un gars, une fille te parlent… d’être geek!

D’ailleurs, on vous prépare quelque chose pour bientôt!

3. Sortir!

Sortir de la maison est souvent une source d’inspiration en soi. En tout cas, pour moi ça marche très bien! En plus, c’est pas toujours être obligé d’être un voyage au bout du monde ou sauter en parachute pour être intéressant!

Ce que j’ai fait de ma dernière journée avant de recommencer à travaillerBelle ville, bateau et feux d’artifice! et Ma super journée au Salon du livre sont de très bons exemples de sorties qui sont devenues des textes!

4. Tout prendre en photo ce que je vois d’intéressant

À l’époque des téléphones intelligents, on peut pas mal toujours être prêt à prendre des photos, même si parfois ça nous fait paraître bizarre (du genre quand je prends en photo ce que je mange au resto…)!

Dans mon ancienne vie de journaliste, j’ai appris que « Une image vaut mille mots », c’est plus qu’un cliché! C’est totalement vrai! Alors, un texte photo peut en dire beaucoup!

Il y a aussi des défis qui existent! L’an passé, j’avais fait Mon quotidien en noir en blanc, soit une version un peu modifiée du « Black and White Challenge » qui circulait alors sur Facebook!

iphone-410311_1280
Photo: JESHOOTScom

5. Ne pas se mettre de filtres

Je crois que c’est la pire chose à faire! Peut importe ce qu’on essaye d’écrire, je crois que souvent, on se met des limites.

Ça ne va pas plaire? Je ne suis pas certain que c’est une bonne idée? Écrivez-le quand même, on verra après!

De mon côté, c’est arrivé souvent que je me dise en écrivant un texte « C’est pas bon, personne va lire ça! »

En publiant quand même, j’ai parfois été surpris, par exemple avec 5 choses qu’on entend quand on est grand!, qui a atteint l’objectif de statistique que je me donne pour chaque texte, même si je l’ai écrit en trente minutes parce que c’était l’heure de publier!

Et vous, peu importe ce que vous devez écrire… quels sont vos trucs pour vaincre la page blanche? Commencer par la fin?

MT

4 réflexions sur “5 choses que je fais pour vaincre le syndrome de la page blanche

  1. Ton article est super, très intéressant et vraiment bien présenté. Il m’a même fait découvrir des articles que je n’avais pas encore lus. Et merci d’avoir cité la collaboration avec la Plume d’Isandre 🙂 A ta liste, dans ce que je fais moi-même, j’ajouterai que je garde les brouillons de sujets que je n’ai pas réussi à finir, soit par manque de temps, soit d’inspiration, et quand je ne sais vraiment pas quoi écrire, je vais fouiller un peu dedans pour voir si j’y retrouve une bonne idée.

    Aimé par 1 personne

  2. Merci pour tous ces bons conseils.
    Je me suis fixée un article par semaine et avant de me lancer dans mon blog, j’avais déjà en tête une idée de mes articles pour quelques temps, mais je sais que le syndrome de la page blanche finira par arriver. Du coup je garde tes conseils dans un coin de la tête pour ce moment là !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s